Le MMFF fait sa rentrée

Pièce jointe
Le syndicat des managers organisait une conférence de rentrée, hier à la salle de billard de l’Olympia, pour faire le point sur ses enjeux et ses chantiers.

Sa présidente, Virginie Borgeaud, accueillait une assistance composée de différentes professions de la filière par ce souhait explicite : « que notre métier vous aide à mieux réaliser les vôtres ». Elle déclinait les deux principaux enjeux actuels du syndicat :
– mise en œuvre d’une perception directe (pour la part “manager”) des droits évitant ainsi une taxation de la refacturation à l’artiste,
– suppression de la clause d’exclusion des activités de production audiovisuelle, « celle-ci n’ayant pas de sens dans le domaine de la musique ».

Elle précisait le retrait du syndicat français — comme ses homologues anglais, australien et néo-zélandais — de la fédération internationale (IMMF) suite à sa délocalisation au Luxembourg « pour des raisons administratives et financières ».

Autour d’elle, les membres du MMFF présentaient différents chantiers en cours ou en projet :

– forte présence au MaMA,
– partenariat avec le Chantier des francos,
– développement de la formation dont, en sus des collaborations avec l’université de Lyon et les stages coproduits avec l’Irma, l’ouverture très prochaine d’un cycle de 13 semaines avec le Cifap,
– organisation de permanences régulières avec des juristes à l’intention des adhérents « y compris pour des artistes en auto-management »,
– déploiement de sessions d’information sur l’ensemble du territoire en direction des structures de développement d’artistes,…